Accueil des échanges agréables

 

Nous ne sommes pas toujours à l’aise lorsque nous recevons un compliment. Il devrait nous faire plaisir et pourtant, nous éprouvons de la gêne, comme si nous ne le méritions pas. Derrière cette difficulté à accepter un compliment se cache aussi parfois la crainte que l’autre ne soit pas sincère, veuille profiter de la situation. Prenons pour exemple un compliment que vous recevez suite à un repas que vous avez préparé. La gêne éprouvée peut se traduire par différentes attitudes :

Négation du compliment : «Tu plaisantes, il était trop cuit mon rôti! »

L’ignorance : «  »

La dérision : « Oui je sais je suis le meilleur cuisto de la région! »

La banalisation : « Oh tu sais avec un bon livre de cuisine n’importe qui peut réussir cette recette»

Le ping-pong : « Mais toi aussi tu nous avais préparé un très bon dîner l’autre jour »

Le doute : « Ah bon, tu es sûr ? J’ai plutôt l’impression que tu dis cela pour me faire plaisir. »

 

Pourtant, accuser réception d'un message positif permet de rester dans l’échange, de valoriser l’interlocuteur, de se valoriser soi même. Cela favorise les échanges positifs par la suite.

Il existe trois manières possibles d’aborder le message positif :

-          Merci accompagné d’un sourire : « Merci ».

-          Merci accompagné d’un sourire + exprimer l’émotion ressentie : « Merci, cela me touche beaucoup », « Merci beaucoup je suis content que tu aies apprécié le dîner ».

-          Merci accompagné d’un sourire + exprimer l’émotion ressentie + donner une information qui accuse réception du compliment : « Merci, cette recette me tient à cœur car elle me vient de ma grand mère », « Merci, cela me fait plaisir car c’est la première fois que j’essaye cette recette ».

 

Accuser bonne réception d'un compliment permet d'améliorer la relation avec son interlocuteur mais aussi de travailler sa confiance en soi, son estime. A utiliser donc !